banner

banner

Δευτέρα, 26 Ιουνίου 2017

Communiqué de presse

COMMUNIQUE DE PRESSE
3EME LGBTQI+ PRIDE DE CRETE

Festival pour la visibilité et les revendications pour la libération du sexe, du corps, et de la sexualité.

Pendant deux ans, on a réussi à réaliser LGBTQI+ Pride de Crète – un festival pour la visibilité, les revendications et  la libération du sexe, du corps et de la sexualité. On a trouve plusieurs obstacles qui ont conduit a des conflits avec les autorités municipales, les dernières  étant clairement contre notre revendication d’affirmer notre présence dans l’espace public a la municipalité de Rethymnon. Pour la troisième année, on se  lutte pour la réalisation du festival, qui aura lieu dans la ville d’Héraklion dans le Parc Georgiadis le 30 Juin et le 1er Juillet. Le festival inclura des discours des membres des organisations LGBTQI+, des stands d’information, de concerts et d’autres activités/évènements. Le Samedi 1/7 il y aura une manifestation dans les rues de la ville.
                       
                       
Face à un monde dominé par le patriarcat et par la violence fondée sur le genre on se lutte contre ceux-ci et nos revendications sont celles de la visibilité et de l’égalité  de chaque identité oppressée dans ce cadre étroit de la normalité. On se batte contre le patriarcat, l’homophobie, la transphobie, la bisexuellophobie, l’handicapophobie, l’agephobie, la grossophobie, le sexisme, le racisme, le capitalisme et le fascisme, pour un monde sans discrimination.

En tant qu’organe de coordination de la troisième LGBTQI+ Pride de Crète, on choisit la voie de l’auto-organisation et de la solidarité, loin des auspices qui ne visent qu’à utiliser notre communauté afin de gagner la bonne volonté politique ou des avantages économiques, affaiblissant ainsi les luttes du mouvement LGBTQI+. Nous, en tant qu’oppressés/es, on s’oppose contre la régularité qui se compose d’hiérarchies, car nous comprenons que ces derniers produisent des discriminations et distinctions, qui créent des inégalités et qui distribuent des privilèges. Le résultat de tout ça est le control des corps et des désirs qui decoulent par un système de catégorisation en tant que normales ou pas normales. Pour cela, nous choisissons de nous organiser avec des procédures horizontales afin de revendiquer notre liberté et nos droits.

                       
En créant un cadre sécurisé, une nécessité qui découle de notre vie quotidienne et nos expériences, nous revendiquons la visibilité et nous exigeons de coexister équitablement dans l’espace publique.
ON LUTTE ET ON REVENDIQUE

Contre la normalisation, et la pouvoir qui tentent de dominer notre corps et nos désirs.

On vous attend, tous et toutes !


Δεν υπάρχουν σχόλια:

Δημοσίευση σχολίου